Parler de la mort aux enfants

Un thème difficile, déjà abordé dans À Chouchou pour la vie, avec mon cher Colonel Moutarde.

Yannick et moi ne devions pas le rater, celui-ci.

Nous avons choisi d’évoquer la perte d’un grand-parent, ce moment d’autant plus cruel et délicat que les parents sont aussi dans la douleur.

Le-papou-d-Aminata-est-mort

Les copains sont présents pour accompagner Aminata.

L’occasion d’évoquer les croyances des uns et des autres… La présence de sa petite bande soudée soutient Aminata dans l’épreuve. Et la famille affronte avec tendresse ce chagrin partagé.

J’espère que notre petit livre, modeste, tout simple, aidera parents et enfants à parler de la mort et du deuil.

En écrivant cet article, j’ai une pensée pour Florence dont la merveilleuse grand-mère vit ses derniers jours. Et pour Ombelline qui vient de perdre son grand-père adoré.

Le papou d’Aminata est mort, Milan, coll. Les Inséparables, à partir de 5 ans.

La déclaration

Mon premier amoureux s’appelait José.

Il avait des yeux noir velours et des joues en pâte d’amande. Il me raccompagnait chez moi en me tenant la main. Et ensuite on le raccompagnait chez lui. Je dis « on » car les autorités parentales marchaient juste derrière nous : José et moi avions 10 ans à nous deux.

José, je ne l’ai jamais oublié. C’était le plus cool de l’école maternelle.

Je lui dédie le nouvel Inséparable.

couv parfait

Parfait, le courage des timides…

Parfait est amoureux, Les Inséparables 11, bibi et Yannick Thomé, éditions Milan

À partir de 5 ans.

Les petits citoyens

Depuis quelques jours, les parents ne parlent que de ça : les prochaines élections !
Le maître explique aux enfants de quoi il s’agit, et Léa trouve ça très excitant… Mais quand elle apprend que le vote est réservé aux adultes, elle n’est pas du tout d’accord. Elle aussi, elle veut participer ! Surtout que sa maman n’est pas super motivée…
Coûte que coûte, Léa décide de faire entendre sa voix, et les Inséparables lui emboîtent le pas…

couv léa veut voter

Léa et cette madame Fifi que j’adore !

J’avais envie de parler aux enfants de la démocratie. Comme l’actualité s’y prêtait, mon super éditeur m’a emboité le pas avec confiance. Je suis très fière du résultat, j’espère que les petits lecteurs suivront Léa sur ce coup-là…

Léa veut voter (Les Inséparables 10), avec le fantastique Yannick, Éditions Milan, parait aujourd’hui !

Juliette et Lucas

Pendant que je mouline du cervelas, les Inséparables mène leur vie turbulente, pleine de bêtises et d’amitié.

En septembre paraissait Lucas est choqué par des images. Ce titre évoque les jours sombres où, via les journaux et la télévision, des images effrayantes font irruption dans la vie des enfants. Comment aborder avec eux des sujets qu’on aurait préféré éviter ?

les-inseparables-lucas-est-choque-par-des-images

(Attention, invasion hipster chez Lucas…)

Et dès aujourd’hui, dans vos librairies,  Juliette raconte des mensonges

juliette-couv

Avec les super illustrations de mon complice, Yannick Thomé

J’ai bien ri en écrivant ce titre. Juliette a beaucoup d’imagination mais reste, comme moi, une lamentable menteuse.

Et vous, vos mensonges, ils sont comment ?

Lucas a peur des images et Juliette raconte des mensonges, aux éditions Milan

Ma sorcière bien-aimée

Ma Samantha à moi aka Véronique m’a interviewée pour la revue Citrouille, le magazine des librairies sorcières.

Sapristiti, j'ai encore réussi à parler de mes garçons !

Pétard ! Coin coin, les sorcières ! (Cliquez sur l’image pour lire)

N’oublions pas le plus important :

Yannick, j'adore ta couv' ! ;)

Voici nos Inséparables. (Même punition)

 

À paraître mi septembre :

Lucas images

http://librairies-sorcieres.blogspot.fr/2016/09/le-n74-de-la-revue-citrouille-est.html

Dans la mare aux mots

Petite interview sur le super blog de La mare aux mots !

NathDargent - copie

L’Auteur m’a gentiment tiré le portrait pour l’occasion !

Mon conseil aux curieux amateurs de littérature jeunesse – ou propriétaire de putchs aventuriers :

Souscrivez au blog, les conseils de lecture sont formidables… et pas seulement quand il s’agit des Inséparables, ha ha !

Gabriel  avoue « Aimer râler contre les râleurs et manger de la crème de marron », je partage donc au moins l’une de ses marottes… devinez laquelle. 😉